🇧🇿 J178 à 180 : Snorkeling et farniente à Caye Caulker

On se rĂ©veille doucement Ă  Chetumal, prĂŞts pour dĂ©couvrir un nouveau pays: le BĂ©lize ! On a entendu de tout sur ce pays : c’est dangereux, c’est beau, c’est cher, les fonds marins sont incroyables… Allons vĂ©rifier par nous mĂŞme !

Notre arrivĂ©e se fera directement Ă  Caye Caulker, petite ile typiquement caraĂŻbĂ©enne oĂą les rastafaris sont maĂ®tres des lieux. On prend un water-taxi direct Ă  partir de Chetumal, ce n’est sĂ»rement pas le moyen le moins cher mais qu’est ce que c’est confortable comparĂ© au trajet en taxi+bus+taxi+bateau via Belize-City. On arrive donc en fin de journĂ©e vers 18h, la nuit tombe. Première bonne impression en dĂ©barquant du bateau: pas de buildings. On est ravis. L’Ă®le est si petite que les voitures n’existent pas: on la traverse Ă  pieds, a vĂ©lo ou en voiturette de golf. Deux devises: « no shirt, no shoes, no problem » et surtout « go slow ». Pas de route en bĂ©ton, du reggae qui sort de toutes les Ă©choppes, un petit air de paradis a l’air de flotter par ici.

On arrive a notre hĂ´tel, le Blue Wave Guesthouse, le temps de poser nos affaires on fait dĂ©jĂ  la connaissance de Lena et Isaac, une française et un mexicain en train de siroter un petit punch sur la terrasse. Morts de faim, on va pour manger un bout et on rencontre dans la foulĂ©e Peter et Kattie, un irlandais et une allemande fraĂ®chement mariĂ©s. Sur le point d’aller manger eux aussi, on dĂ©cide de faire Ă©quipe. Et il ne faudra pas longtemps pour que l’on succombe au homard grillĂ© du restaurant « Chez Steve », qui mettra tout le monde d’accord. Une dernière bière en leur compagnie au Sports Bar et on rentre se coucher, ils vont plonger dans le Blue-Hole le lendemain et veulent ĂŞtre frais pour partir Ă  5h30. Lena et Isaac sont encore lĂ , je passerai encore 1h30 Ă  papoter avec eux en espagnol, parfait pour rĂ©viser.

Le lendemain on se lève pour se renseigner un peu concernant les activitĂ©s Ă  faire dans le coin. C’est principalement du snorkeling, sur la demi journĂ©e ou la journĂ©e entière. Ou de la plongĂ©e, mais lĂ  c’est plus cher. On se laisse tenter par Raggamuffin tour juste en face de l’hĂ´tel car ils ont l’air d’avoir un petit plus: pour des pris Ă©quivalents , ils proposent la journĂ©e sur un grand catamaran Ă  voile. On pensait plutĂ´t Ă  la demi journĂ©e, mais ce jour lĂ  il n’y avait qu’une journĂ©e complète au programme… Et c’Ă©tait finalement tant mieux !

Un petit dej rapide Ă  Ice & Bean’s qui deviendra notre cantine pour les 3 jours Ă  venir puis nous sommes prĂŞts a embarquer, 19 sur le bateau ce jour lĂ . On fait un premier stop a pieds de l’autre cĂ´tĂ© de l’Ă®le (Ă  2min, donc) pour aller voir les tarpons, ces grands poissons a la bouche Ă©norme. Puis tout le monde monte a bord et on se met en route. Le catamaran est très spacieux, ce qui nous permettra de vraiment profiter de la journĂ©e et de se prĂ©lasser oĂą l’on veut sur le bateau. Tout le monde discute et est super sympa, ça promet.

Premier stop, coup de chance: un lamantin se repose. On enfile notre masque et tuba et on s’approche a une distance respectable pour l’animal, les guides sont lĂ  pour y veiller. Sous l’eau, des coraux, des poissons, des requins nourrices… Et ce lamantin trop mignon qui se repose et nous fait mĂŞme un petit tour sur lui mĂŞme, pour le show. Puis on sort la grand voile en direction de la « Ray’s & Shark Alley ». Comme son nom l’indique, on y verra plein de requins et de raies, une belle tortue viendra mĂŞme nous faire un coucou, j’adore ! Une fois remis de nos Ă©motions on remonte sur le bateau pour notre repas du midi. Le soleil est radieux, on pourra mĂŞme faire une petite sieste dans le filet avant de rejoindre le 3ème spot, la rĂ©serve de Hol Chan. Cette fois ci, c’est plein de coraux et de poissons que nous allons rencontrer. Une petite tortue qui mange son goĂ»ter d’algues pour un joli final et c’est dĂ©jĂ  presque la fin ! On nous offre un dernier stop dans le Coral garden, en nous disant bien qu’Ă  part des coraux on ne verra rien de plus. On y va quand mĂŞme, et on tombera immĂ©diatement sur… Une raie tachetĂ©e Ă©norme. Les coraux sont très beaux, les poissons sont au rdv, mais le punch nous attend sur le bateau alors on remonte en profiter avec nos copains d’un jour. Musique reggae puis des annĂ©es 90, bonne ambiance, Ă©quipage qui nous a donnĂ© Ă©normĂ©ment d’informations sur tout ce qu’on a vu… ont fait que c’Ă©tait une des meilleures excursions qu’on a pu faire jusqu’Ă  maintenant ! La pluie diluvienne qui nous rattrape ne rĂ©ussi mĂŞme pas Ă  entacher le voyage retour.

ArrivĂ©s sur le ponton, on rencontre la chĂ©rie du capitaine, qui vient de Floride et qui compte bien s’installer sur cette petite Ă®le de rĂŞve. On papotera une bonne heure avant de croiser nos copains et de se donner rdv au sports bar. Et ce soir, c’est karaoke ! 2 bières plus tard, je me retrouve a chanter un peu malgrĂ© moi avec ma copine Lena « don’t stop me now ». On chante mal, certes, mais notre chanson a mis le feu au sports bar !

Le lendemain, on dĂ©cide de partir de l’Ă®le. On en a tellement vu avec la journĂ©e de snorkeling qu’on n’ose mĂŞme pas aller faire de la plongĂ©e, on a peur d’ĂŞtre déçus et surtout ça commence a faire un sacrĂ© budget. Un dernier petit-dej Ă  glandouiller dans un hamac et on va quand mĂŞme tester le Split, bar au bout de l’Ă®le qui se situe a l’endroit oĂą celle ci a Ă©tĂ© coupĂ©e en 2 par un ouragan. Peter et Kattie sont au rdv, Vincent s’en va plonger avec Peter du haut du ponton et la… C’est le drame. En voulant vĂ©rifier la profondeur de l’eau avant de sauter, il se cogne l’orteil et son ongle se fend en 2, je vous passe les dĂ©tails mais c’Ă©tait pas du joli ! Peter essaye de le soigner puis nous conseille de filer a la clinique la plus proche. On cherche un taxi-golfette, en vain. Et lĂ , on croise deux amĂ©ricains qui font honneur a leur rĂ©putation de gens sympas, qui nous emmènent illico sur leur voiturette de golf. Finalement rien de bien grave, mais le docteur nous conseille quand mĂŞme de remettre notre excursion speleo Ă  la ATM-cave Ă  plus tard. C’est lĂ  qu’un choix s’impose: allons-nous comme prĂ©vu Ă  San ignacio, qui ne prĂ©sente pas vraiment d’intĂ©rĂŞt Ă  part ĂŞtre une bonne base pour la ATM, ou est-ce qu’on reste une nuit de plus dans ce petit paradis ?

On remet donc une nuit et on s’empresse de retrouver Kattie et Peter pour passer la soirĂ©e ensemble. On se donne rdv 1h plus tard avec leurs copains canadiens, en attendant on s’offre un verre dans un bar oĂą les sièges sont des balançoires… On adore ! Puis s’en suit le resto oĂą on fera une belle tablĂ©e. Tout le monde est fatiguĂ© sauf Peter, motivĂ© Ă  passer la soirĂ©e avec nous. Pour la petite anecdote, il a vĂ©cu plus d’un an Ă  Aix pour ses Ă©tudes, le monde est tout petit ! On enchaĂ®nera donc le Sports Bar puis le Sky bar, on rencontrera un amĂ©ricain qui nous paiera des shots de tequila, et on terminera tranquillement notre soirĂ©e a s’endormir comme des bĂ©bĂ©s sur la banquette de la boĂ®te…

Un commentaire sur “🇧🇿 J178 Ă  180 : Snorkeling et farniente Ă  Caye Caulker

  1. Oh comme ça donne envie vos snorkelings extraordinaires ! Ça me rappelle de jolis souvenirs, que ce soit aux Caraïbes ou à Tahiti.
    C’est super de vivre vos aventures à distance. Merci de les partager avec nous !

Laisser un commentaire