🇹🇮 J237 à 239 : Carthagùne des Indes, la belle ville coloniale

A CarthagÚne, nous retrouvons notre copine Aria pour quelques jours. Au programme : visite de la ville, du marché avec un guide, un beau coucher de soleil, des petits restos et quelques bons cocktails !

On prend notre temps pour partir de Santa marta, rien ne nous presse Ă  part une bonne soirĂ©e entre potes Ă  CarthagĂšne un samedi soir. Nous prenons un van, plus direct et plus pratique que le bus. ArrivĂ©s Ă  CarthagĂšne, une fois les sacs Ă  dos dĂ©posĂ©s dans notre petit hĂŽtel trĂšs mignon (conseillĂ© par LĂ©on et Sophie), nous retrouvon Aria au resto Juan del Mar. Trop contents de se revoir (nous l’avions dĂ©jĂ  vue au dĂ©but de notre sĂ©jour Ă  Los Angeles, et Vincent l’avait de nouveau vu lors de sa tournĂ©e aux États-Unis) nous allons ensuite trinquer sur un Rooftop des plus hype de la ville. L’endroit est sympa, nous sirotons notre petit cocktail puis changeons de crĂ©merie, direction El Alquemico. Et si il y avait un endroit oĂč ĂȘtre ce samedi soir, je pense que c’Ă©tait bien lĂ . Sur 3 Ă©tages, ce bar ultra branchĂ© propose 3 cartes de cocktails differents. Nous allons directement au Rooftop et son tiki bar, il est 22h est l’ambiance est dĂ©jĂ  Ă©lectrique. Tout le monde danse, on ne sait plus trop oĂč se mettre et on dĂ©cide donc de descendre de 2 Ă©tages pour se trouver une table au bar « classique ». Et lĂ , surprise, un groupe de musique se met en place et une chanteuse dĂ©tonante s’envoie sur de la salsa, pour le plus grand plaisir de tous. C’est ici que nous finirons notre soirĂ©e, Ă  nous trĂ©mousser sur nos canapĂ©s en regardant les gens danser, tout en sirotant un gin tonic.

Le lendemain le rĂ©veil pique un peu mais c’est pour la bonne cause, nous allons faire un free tour de la ville pour en apprendre un peu plus. PlutĂŽt intĂ©ressant, nous en ressortons 2h30 plus tard et continuons de nous balader dans la vieille ville pour profiter de son architecture et de ses rues colorĂ©es. Nous nous arrĂȘtons dans un restau typiquement colombien pour la pause dĂ©jeuner, Espiritu Santo. Pour un prix modique, nous mangerons tous les 3 comme des rois.

Puis nous repartons vers le quartier de Getsemani au sud, plus populaire, réputé pour son Street art et ses galeries. Quelques photos plus tard et aprÚs avoir écumé toutes les petites ruelles, nous partons voir le coucher de soleil au Café del Mar, the place to be. Une biÚre suffira au vu des prix de la carte, puis nous irons en ville pour manger un bout tous ensemble. Un peu cuits ce soir, tout le monde rentre se coucher aprÚs le repas.

Nous nous retrouvons le lendemain de bonne heure pour un tour guidĂ© du marchĂ© local, et nous aurons mĂȘme droit Ă  un tour privĂ© car nous ne sommes que 4 avec notre guide, le top. Nous partons en bus pour le marchĂ© de Bazurto, le plus grand et populaire de la ville.

Quand nous arrivons, nous sommes bien contents d’ĂȘtre avec un guide : c’est bondĂ©, c’est bruyant, on ne sait plus oĂč donner de la tĂȘte ! Il commence par nous montrer un bel Ă©tal de poisson, avec les grands favoris du pays. Le couple qui tient l’Ă©tal est trop sympa, et mĂȘme si nous n’achetons rien, ils se laissent volontiers prendre en photo.

Ensuite le guide nous fait dĂ©couvrir tous les fruits du pays, mini mangue, fruits de la passion (maracuya), lulo, mandarines etc… On en prend plein les papilles, et les vendeurs sont toujours vraiment gentils avec nous, ils sont contents de nous faire dĂ©couvrir leur culture et se marrent bien quand ils voient nos tĂȘtes en train de tester des fruits acides ou amers !

Nous partons ensuite dans la partie plus dĂ©paysante du marchĂ© : le rayon boucherie. Bon, autant vous dire que le mot « frais » n’a pas l’air de faire partie du vocabulaire ici, tout est exposĂ© Ă  l’air libre, Ă  mĂȘme l’Ă©tal, et niveau hygiĂšne c’est pas la folie. Mais bon, disons que cela fait partie de l’expĂ©rience ! Des yeux de vaches, des abats, des oreilles de cochon, et mĂȘme d’aprĂšs notre guide des espĂšces menacĂ©es interdites Ă  la vente, tout est possible sur ce marchĂ©.

Nous passons ensuite dans la partie plus « gĂ©nĂ©rale » avec le fromage, les produits mĂ©nagers, les chaussures… Un joyeux mĂ©lange oĂč seuls les Colombiens pourront s’y retrouver. Clou du spectacle qui nous chagrine un peu, des poussins vivants « teints » en bleu, rose, violet, vert… Notre guide nous explique que ce sont des « jouets » pour les enfants mais qu’ils n’auront que quelques semaines de survie.

Enfin, nous arrivons Ă  la partie qui nous intĂ©resse le plus : le coin pour manger ! Les Colombiens de tous milieux s’y retrouvent et la zone est prisĂ©e. Tous les plats mijotent dans de grandes marmites sur des feux de charbon, et ils utilisent des jantes de voitures en guise de barbecue (true story). Notre guide nous fera manger Ă  la plus connue, le restaurante CĂ©cilia. Au menu, requin et riz au fruits de mer, poisson local accompagnĂ© de riz coco… En bonus, des bananes plantains prĂ©parĂ©es et de couleur rose, pour leur donner un goĂ»t encore plus sucrĂ© ! AprĂšs ce repas couleur locale, nous irons dĂ©guster un jus de fruit frais, Ă  base de fruits goĂ»tĂ©s auparavant pendant la visite. Et c’est ainsi que s’achĂšve le tour, dĂ©paysant pour sĂ»r !

Nous profitons d’ĂȘtre sur le chemin en bus pour aller visiter le castillo San Felipe, ancienne forteresse de la ville. Aria rentre se reposer, et c’est sous un soleil de plomb que nous y allons avec Vincent. La visite est sympa, nous pouvons mĂȘme emprunter les tunnels et explorer le fort. AprĂšs 1h30 et quelques explications, nous rentrons Ă  l’hĂŽtel pour notre moment prĂ©fĂ©rĂ© du voyage : la lessive ! Mais cette fois ci, nous avons repĂ©rĂ© juste Ă  cĂŽtĂ© de l’hĂŽtel un concept des plus cool : la Beer & Laundry. Il fallait y penser, nous on adore ! On a Ă©tĂ© « raisonnables » et ça s’est transformĂ© en Brownie & Laudry, et nous avons passĂ© un petit bout de l’aprĂšs midi la bas Ă  planifier la suite du voyage en attendant notre linge.

Le soir venu, nous sommes allĂ©s sur la place principale de Getsemani pour profiter des spectacles de rue tout en mangeant de la Street food. Tout le monde s’y retrouve, Colombiens comme touristes, l’ambiance est dĂ©tendue et conviviale. Retenons la performance de Michael Jackson trĂšs rĂ©ussie, et celle de Shakira qui par contre a pris 50kg, de la barbe, et ne gĂšre plus du tout son play-back. Ça a tout de mĂȘme le mĂ©rite de nous amuser et de nous faire jaser ! AprĂšs toutes ces Ă©motions, nous retournons finalement Ă  l’hĂŽtel car nous nous levons de bonne heure le lendemain, direction Isla Grande…

Un commentaire sur “🇹🇮 J237 Ă  239 : CarthagĂšne des Indes, la belle ville coloniale

  1. Ce que j’adore dans vos voyages, c’est l’alternance jungle, plage idyllique, et des moments plus urbains comme cette visite de Carthagena.
    En tout cas, c’est toujours aussi agrĂ©able de vous lire !

Laisser un commentaire