🇨🇴 J240 & 241 : Isla Grande, petite Ă®le au large de Carthagène dans l’archipel du Rosaire

Nous quittons Carthagène pour nous rendre sur Isla Grande, Ă®le la plus grande et la plus accessible (financièrement) de l’archipel du Rosaire. A 1h de bateau, celle-ci promet eaux limpides, snorkeling et dĂ©tente dans un petit coin de paradis.

ArrivĂ©s de bonne heure au port, nous nous faisons harceler comme prĂ©vu pour prendre le bateau. Plusieurs choses sont proposĂ©es : tour des Ă®les, fĂŞte a la journĂ©e a Bora Bora (sorte de bar branchĂ© sur Isla grande)… Pour nous, ce sera seulement le transport jusqu’Ă  isla grande, oĂą nous passerons la nuit Ă  l’hĂ´tel El Hamaquero. Nos billets en poche, nous nous installons sagement en attendant d’embarquer et rencontrons Silia, une française en voyage avec qui nous ferons le trajet.

C’est parti pour une heure de trajet, ca secoue un peu mais le jeu en vaut la chandelle : arrivĂ©s Ă  Isla grande, l’eau est turquoise comme promis, et les petits hĂ´tels ont l’air plus sympas les uns que les autres. Silia s’arrĂŞtera un peu avant nous, et nous debarquons Ă  el Hamaquero. L’ambiance est très chill, tout le monde est sympa et l’hĂ´tel est un peu rustique mais le concept fonctionne bien. On s’installe et on rencontre Camille et Pierre, bien dĂ©cidĂ©s Ă  aller faire un tour dans le village. Nous les suivons et tombons donc sur le petit village des locaux en plein milieu de l’Ă®le. Ils s’arrĂŞtent pour manger, et nous rencontrons Ă  cette occasion Lester, qui nous propose un tour de snorkeling en bateau autour de l’Ă®le le lendemain matin Ă  un prix compĂ©titif. Nous pensions le faire avec l’hĂ´tel, mais finalement on se dit que faire travailler les locaux c’est toujours plus sympa.

De retour Ă  l’hĂ´tel, c’est le moment idĂ©al pour faire une petite sieste car nous devons Ă©viter de nous baigner jusqu’Ă  15h Ă  cause des frĂ©quents passages de bateaux. Ă€ 16h, nous nous dĂ©cidons Ă  aller faire un peu de snorkeling au large, et il y a de quoi faire avec tous les coraux et poissons dans la zone ! Malheureusement je ne me sens pas très bien et j’Ă©courte la session, essayant de profiter du coucher de soleil depuis la berge. Nous avions prĂ©vu un tour de plancton bioluminescent le soir, mais j’ai de belles crampes d’estomac alors je me vois obliger de l’annuler. Le personnel de l’hĂ´tel s’occupe de moi, et après une bonne soupe et quelques mĂ©dicaments me revoilĂ  miraculeusement sur pieds !

Silia nous rejoint avec son ami Antoine, puis Pierre et Camille et enfin Alexandro de l’hĂ´tel pour boire un verre tous ensemble. Je resterai bien sĂ»r Ă  l’eau, mais nous passerons la soirĂ©e en bonne compagnie.

Le lendemain nous voilĂ  partis avec Pierre et Camille pour un tour de snorkeling avec le pĂŞcheur du village . Il nous emmène voir l’avion de Pablo Escobar coulĂ©, une Ă©pave assez originale qui attire beaucoup de touristes . Heureusement, nous sommes partis de bonne heure et nous avons pu en profiter pour nous tout seul. Le pĂŞcheur nous emmènera ensuite sur deux autres sites de Snorkeling, des barrières de corail avec une multitude de poisson et des eaux cristallines. Ă€ la fin du tour, il nous dĂ©posera Ă  Playa Blanca, seule plage de l’Ă®le accessible Ă  tous. On dĂ©cide d’y rester une petite heure, entre bronzette, discussion et observation de bateaux de luxe dĂ©barquant sur la plage. On en oublieras le check-out de notre hĂ´tel et c’est au pas de course que nous traverserons l’Ă®le pour venir se prĂ©parer et empaqueter nos affaires.

Après un dernier repas Ă  l’hĂ´tel, nous retrouvons Silia sur le bateau pour revenir vers Carthagène. Nous irons ensuite tous les trois Ă  Rincon Del Mar, petit village de pĂŞcheurs Ă  2h au sud…

Laisser un commentaire