🇨🇴 J242 & 243 : Rincón del mar, le petit village de pêcheurs encore préservé

RincĂłn del Mar, petit village de pĂŞcheurs Ă  2h au sud-ouest de Carthagène, ne figure pas dans les guides touristiques, mais semble très populaire auprès des voyageurs, surtout des français. SĂ©duits Ă  l’idĂ©e d’aller se poser quelques jours au calme, au soleil sur la plage, nous tentons l’aventure.

Depuis Carthagène, nous nous mettons en route, et c’est un peu la galère : dĂ©jĂ  pour aller jusqu’au terminal de bus, puis pour choper celui qui nous amènera jusqu’Ă  la ville la plus proche… Puis deux options s’offrent Ă  nous pour rejoindre le village : la moto taxi ou le taxi brousse. Il fait dĂ©jĂ  nuit, et comme je dĂ©teste la moto, nous prendrons le taxi. C’est parti pour 30 minutes de piste jusqu’au village !

Une fois arrivĂ©s, nous prenons nos appartements et allons manger au petit restaurant voisin, le Che, tenu par un français. On y mangera des pâtes aux caracol, de gros escargots de mer, et on se paiera mĂŞme le luxe d’une petite bouteille de vin au doux bruit des vagues.

Le lendemain, nous profitons de la belle cuisine de l’hĂ´tel RincĂłn del Frances pour se prĂ©parer un petit-dĂ©jeuner digne de ce nom. Ensuite, la journĂ©e ne sera pas très productive : pendant que vincent règle quelques formalitĂ©s administratives, je l’attend patiemment dans un hamac face Ă  la mer, en regardant les enfants jouer et les pĂŞcheurs revenir avec les prises du jour. Dans l’après midi, cette immense plage sur la gauche du village nous fait de l’Ĺ“il : elle a l’air dĂ©serte et sauvage et on nous en a dit du bien. Nous nous mettons donc en route.

Effectivement, nous ne serons pas déçus : pas une personne Ă  l’horizon, de quoi poser sa serviette Ă  l’ombre de jolis arbres, ça sent la sieste Ă  plein nez. Pendant que vincent se repose, je pars explorer la plage et dĂ©couvre une belle mangrove un peu plus loin. Le soleil descend doucement, c’est le moment parfait pour rentrer profiter de la plage de l’hĂ´tel et siroter un petit cocktail pour la golden hour. Et justement, ce spot attire les voisins, et nous voyons arriver Silia et deux amis qui se joignent Ă  nous. On s’installe tous dans le bar construit dans une barque et on papote, se donnant rdv après le repas pour boire des coups sur la plage de leur Hostel. Nous en profitons pour aller tester le petit resto de pĂŞcheurs d’Ă  cĂ´tĂ©, qui propose… de la langouste, Ă  un prix incroyable ! Une fois n’est pas coutume nous n’y rĂ©sisterons pas. Puis nous rejoignons nos copains pour finir la soirĂ©e tous ensemble.

View this post on Instagram

Day 242 & 243 – RincĂłn del Mar 🎣

A post shared by marg0o (@marg0o) on

Le lendemain, c’est balade en mer avec un pĂŞcheur local. La population de rincon vit principalement de la pĂŞche, et les pĂŞcheurs partent au large pendant plusieurs jours pour travailler. Ils dorment sur une petite Ă®le isolĂ©e en pleine mer, et c’est lĂ  oĂą nous irons aujourd’hui.

Amaury, ancien pĂŞcheur, propose aujourd’hui des tours pour les touristes en faisant dĂ©couvrir la vraie vie d’ici. Nous partons pour 1h30 de bateau avec une espagnole et un allemand, puis nous arrĂŞtons autour d’une Ă®le pour la première partie de la journĂ©e, un tour de snorkeling. Les eaux sont peu profondes, il y a beaucoup de coraux et de poissons, et c’est l’endroit oĂą Amaury devrait nous pĂŞcher le repas de ce midi.

Les 2 autres participants ont Ă©galement payĂ© un supplĂ©ment pour pouvoir tester la pĂŞche au harpon, mais ce jour, Ă  part des milliers de jolis poissons, rien de fou Ă  pĂŞcher. Mats attrapera quand mĂŞme deux poissons anges (je m’extasiais devant leur beautĂ© quand il les a harponĂ©s) mais rien pour Amaury. Nous repartons un peu plus loin, lĂ  oĂą il pense trouver de quoi pĂŞcher. Cette fois ci, il y va seul et part en apnĂ©e Ă  des profondeurs incroyables, il descendra jusqu’Ă  20 mètres pendant 2 minutes ! Mais malheureusement il revient bredouille.

Pas de panique, nous allons bien sur une Ă®le de pĂŞcheurs, le poisson ne va pas manquer ! Et c’est Ă  son ami que nous achetons directement le poisson. Nous le prĂ©parons ensuite, et lĂ  c’est le clou du spectacle. Dans une grosse poĂŞle en fonte qui en a vu passer, nous faisons frire le poisson mais aussi un coquillage trouvĂ© en chemin lors du snorkeling. Normalement il est interdit de le pĂŞcher, mais il y en a tellement ici que dans la zone c’est autorisĂ©.

Pendant que le tout se prĂ©pare, nous visitons l’Ă®le de pĂŞcheurs, des plus rustique. Ils viennent ici 20 jours par mois, et nous font dĂ©couvrir leur univers. Très fiers de partager ça avec nous, nous verrons les grands bacs remplis des dernières pĂŞches (un bac en polystyrène rempli de glace, oubliez bien sĂ»r le frigo et mĂŞme l’Ă©lectricitĂ© sur cette Ă®le)! Ils nous racontent les festins qu’ils se font pour les anniversaires ou pour le dernier jour sur l’Ă®le… C’est un vrai moment privilĂ©giĂ©, nous sommes les seuls visiteurs sur l’Ă®le et en profitons bien !

Vient le moment de manger… Assis sur des bidons, sans assiette ni couverts. Eux ont l’habitude, et ça les fait bien rire de nous voir tout hĂ©sitants. Finalement on se rĂ©gale, et une fois les plats vidĂ©s, place Ă  la vaisselle… Dans la mer !

Nous nous mettons ensuite en route, de retour vers Rincon. Un dernier stop snorkeling, puis c’est reparti pour 1h30 de bateau. Par chance, la mer est calme et nous rentrerons sans encombres !

On file Ă  la douche puis on enfourche une moto taxi (oui, j’ai finalement osĂ© et c’Ă©tait très fun !) pour aller choper notre bus de nuit, 13h direction MedellĂ­n.

A l’arrĂŞt de bus, nous rencontrons Magali, une française, installĂ©e avec son chĂ©ri Pablo, colombien, Ă  MedellĂ­n. On sympathise très rapidement, puis au moment de prendre notre bus ils nous proposent de se retrouver le lendemain pour l’anniversaire de Magali… Rdv samedi soir Ă  MedellĂ­n, affaire Ă  suivre !

2 commentaires sur “🇨🇴 J242 & 243 : RincĂłn del mar, le petit village de pĂŞcheurs encore prĂ©servĂ©

  1. Bon cette étape m’enchante moins car trop de poisson à manger !
    Par contre les regarder sous l’eau, ça c’est trop bien.
    J’ai une question : quand vous parlez de plage, ce n’est jamais pour nager ? La mer est dangereuse ?
    Allez, Ă  bientĂ´t pour la suite de vos aventures qui met un peu de soleil dans notre hiver brumeux !

  2. On passe dĂ©jĂ  pas mal de temps dans (et sous) l’eau entre la plongĂ©e et le snorkeling, alors cette fois-lĂ , on avait juste envie d’aller marcher sur cette longue plage (et moi de faire une sieste sur le sable chaud).

Laisser un commentaire