🇨🇷 J16 : San Gerardo de Dota

On arrive chez Miriam sur le coup de 20h. RĂ©putĂ©e pour sa cuisine conviviale, sa bonne humeur et ses bons conseils, elle nous accueille Ă  bras ouverts et le repas prĂŞt dans son resto, apparement reliĂ© Ă  sa maison puisqu’on distingue la petite famille devant la TV. Au menu, casado au filet de truite pĂŞchĂ© dans la rivière Ă  100m de lĂ . Tout est servi dans des plats communs, ça change, c’est hyper sympa et surtout hyper bon. Avant de filer, elle nous donne une astuce pour apercevoir le quetzal dans le village le lendemain : 6h du matin sur la route après le pont, il suffit de repĂ©rer les guides et les touristes en train de s’affairer autour d’un arbre et on devrait toucher au but.

Forts de ces bons conseils, on va se coucher dans notre coquette cabina pour ĂŞtre prĂŞts de bonne heure.

Le rĂ©veil sonne, on se met en route et arrivĂ©s dans la zone conseillĂ©e, les guides et les touristes sont bien lĂ , mais pas de quetzal en vue. On tourne un petit moment dans le coin en quĂŞte de l’oiseau tant recherchĂ©, impossible de le trouver une fois de plus.

Mais ce n’est pas bien grave: le cadre est magnifique. On se croirait dans les alpes, une petite rivière, la fraĂ®cheur du matin (on a quand mĂŞme mis les polaires), les oiseaux, l’altitude, des lodges Ă©poustouflants…

On retourne chez Miriam prendre notre copieux dej sur sa petite terrasse derrière le resto. Bonheur : une seule petite table (pour nous) donnant sur des mangeoires attirant toutes sortes d’oiseaux dont des colibris. On prendra notre temps, et Vincent de supers photos.

Pour la suite de la journĂ©e, Miriam dispose d’une forĂŞt privĂ©e de 10ha, une aubaine ! Elle nous indique oĂą prendre le sentier depuis les cabinas. Il est bien flĂ©chĂ© et nous fait traverser tout le domaine en long en large et en travers. Loin des sentiers battus, c’est très plaisant, mais on n’aperçoit pas grand chose niveau vie animale. Pas grave, la promenade est rafraĂ®chissante et change carrĂ©ment par rapport aux autres expĂ©riences du sĂ©jour.

La pluie commence Ă  arriver vers 11h, on finit vite notre petit tour et on part faire les valises, direction Cahuita ! 5h de route nous attendent jusqu’Ă  la cĂ´te caraĂŻbe, on mise tout sur notre bon Jimny et sur la conduite de Vincent.

Laisser un commentaire