🇨🇺 J157 : La Havane, premières impressions de Cuba

Ça y est, on s’est enfin dĂ©cidĂ©s Ă  faire ce fichu blog! Alors on commence Ă  partir de La Havane et dès qu’on peut, on vous fait le rĂ©cit de nos aventures dès le dĂ©but (c’est Ă  dire USA, Canada et Mexique)…

On introduit donc Cuba dans notre planning, lorsque l’on se rend compte que les vols depuis CancĂşn ne sont pas cher ! ArrivĂ©s Ă  la havane, première dĂ©convenue sur le prix des taxis : c’est plutĂ´t cher ! Vincent, devenu très bon nĂ©gociateur, nous en trouve un pour 15CUC (=15 US$) au lieu de 25. Ca nous fait marcher un peu et passer devant la place de la rĂ©volution, très Ă©trange de par son immensitĂ©, ses portraits du ChĂ© et de Cienfuegos sur des immeubles mais aussi son vide sidĂ©ral ! En face se trouve un immense monument impressionnant, ressemblant Ă  un Memorial / musĂ©e…

ArrivĂ©s Ă  notre casa, on se pose un peu puis on dĂ©cide de faire un tour dans la havane. L’emplacement de la casa n’est pas idĂ©al pour la visite car excentrĂ©, mais stratĂ©gique car elle est porche de la station de bus Viazul que l’on doit rejoindre le lendemain Ă  6h. Sur les conseils de la casa, on va se promener Ă  pieds sur le dĂ©but du MalecĂłn, allĂ©e situĂ©e en front de mer très prisĂ©e des cubains. On peu y faire son jogging, voir le coucher de soleil, se fair happer par des chanteurs de rue improvisant un rap sur Buena Vista Social club (Ă©videmment ça nous est arrivĂ©s dans la minute oĂą l’on a mis un pied sur le MalecĂłn).

On boit une petite bière au soleil couchant, puis on se dĂ©cide Ă  se trouver un restau dans le quartier, qui n’a pas l’air des plus fameux mais qui a l’air d’avoir quelques Ă©tablissements (rappelons que les cubains ne vont pas au restaurant, sont dans une situation assez prĂ©caire et manquent de beaucoup sur cette Ă®le). En chemin, on croise mon coup de cĹ“ur du voyage jusqu’Ă  maintenant : Lupita. Une petite chienne de la rue, trop mignonne, hyper joueuse, qui aura dĂ©cidĂ© de nous adopter ce soir lĂ . Elle nous suivra jusque dans le restaurant sur lequel on jette notre dĂ©volu, qui nous servira des plats gargantuesques (on peu manger Ă  4 sur 1 plat… Oui oui). On nourrit un peu notre Lupita en cachette et on lui apprend Ă  ĂŞtre gentille avec les chats du resto, histoire de bien se faire voir avec notre animal de compagnie Ă©phĂ©mère !

Vient le moment de la sĂ©paration, un dĂ©chirement. On se rentre de bonne heure car le lendemain, nous devons prendre le bus aux aurores direction Trinidad. Ce n’est qu’un au revoir, nous finirons notre sĂ©jour Ă  La Havane !

Laisser un commentaire