🇲🇽 J177 : Calakmul, les ruines perdues au cœur de la jungle

Ce matin on se réveille tôt. Très tôt. On n’avait pas vraiment réalisé que Calakmul était si loin, avant la veille au soir : 4h de route depuis Chetumal. On se met en route à 5h du mat, pour pouvoir arriver dans la matinée sur place. Une petite pause à Xpujil pour s’acheter un sandwich et c’est parti pour 1h30 de route dans la jungle ! On passe un premier péage, puis un deuxième, et là la route se corse un peu. Par chance, il semblerait que les travaux de rebouchage de trous aient commencé quelques jours plus tôt, ce qui nous rend le chemin déjà plus pratiquable. On s’enfonce dans cette jungle dense, croisant renards, tortues et sortes de faisans tout le long du périple.

View this post on Instagram

Day 177 – Calakmul 🏛

A post shared by marg0o (@marg0o) on

Enfin arrivés à Calakmul, on voit bien qu’on ne sera pas longtemps dérangés par les autres touristes : il n’y a qu’une autre voiture sur le parking. On entre et on se dirige vers le site via un chemin digne d’une aventure d’Indiana Jones. Les bruits de jungle se font de plus en plus entendre, les moustiques sont de plus en plus collants, on arrive enfin vers les premières ruines. Le site est immense, à son apogée il comptait plus de 6000 édifices et 50’000 habitants. La plupart sont aujourd’hui recouverts par la jungle, mais quelques pyramides et complexes sont toujours debout. Je ne vais pas vous mentir, les ruines en elles mêmes ne sont pas d’une beauté saisissante, mais c’est le lieu dans la jungle qui est impressionnant. on croise des singes hurleurs, des singes araignées, serpents, oiseaux… La vue de la grande pyramide vaut évidemment elle aussi le coup : elle surplombe toute la biosphère de Calakmul, les arbres s’étendent à perte de vue.

La pluie pointe le bout de son nez, ça tombe bien, on a finit notre tour après 4h d’exploration. On se remet en route vers Chetumal pour y passer notre dernière nuit mexicaine avant de rejoindre le Belize le lendemain. A l’arrivée, on checke quand même l’embarcadère de notre bateau taxi censé nous amener directement jusqu’à Caye Caulker, et on s’offre sur la promenade de front de mer une petite Marquesitas (ce genre de spécialité mexicaine des plus originales: une gaufre plate enroulée fourrée de fromage et de ce que tu veux de sucré, Nutella, confiture de mûres… On repassera pour la finesse du goût !)

Un commentaire sur “🇲🇽 J177 : Calakmul, les ruines perdues au cœur de la jungle

  1. Je suis assez fière d’inaugurer les commentaires sur cet article, et qui sait peut-être même sur ce blog !!!
    En tout cas, j’aime toujours autant votre manière de raconter vos aventures et j’attends les épisodes précédents et suivants avec impatience !

Laisser un commentaire