ūüáļūüáł J13 : San Francisco, ou comment parcourir la ville en 1 jour

Pour notre premier jour à San Francisco, entre Chinatown, le Pier 39, la Lombard Street, Haight Ashbury, les Painted ladies et Castro, nous avons eu un bel aperçu de la ville !

A San Francisco, pas le temps de niaiser. On a pr√©vu un peu moins de 3 jours pour visiter la ville, alors √ßa d√©marre sur les chapeaux de roues¬†! Nous commen√ßons par Chinatown, le quartier chinois comme son nom l’indique, et la porte monumentale qui en d√©limite l’entr√©e est juste √† c√īt√© de notre h√ītel. Il est encore un peu t√īt et la plupart des magasins sont ferm√©s, mais rien que les vitrines donnent le ton¬†: c’est improbable, on y trouve de tout et n’importe quoi, en passant du legging Pok√©mon aux lustres en cristal et statues kitschissimes de lion pour d√©corer le jardin¬†!

Tout est √©crit en chinois sur les panneaux, il y a des lampions qui traversent les rues, les lampadaires sont orn√©s de dragons, on ne s’attendait pas √† √ßa pour un premier aper√ßu de la ville¬†! On d√©boule au d√©tour d’une rue sur le march√© du quartier, et l√†, on ne connait aucun des fruits et l√©gumes qui y sont vendus. Un vrai quartier chinois.

Nous partons ensuite pour le Pier 39, le paradis des touristes. En route, nous verrons au loin la Lombard Street, cette c√©l√®bre rue qui serpente sur les hauteurs de San Francisco, que nous irons voir de plus pr√®s, plus tard dans la journ√©e. D’ailleurs, on fait notre sport pour arriver jusqu’au Pier, les rues sont hyper pentues¬†! Vous allez me dire que San Francisco est connu pour √ßa, mais croyez moi, tant que vous n’avez pas arpent√© la ville √† pieds vous ne pouvez pas imaginer la chose. Une fois au Pier, nous prenons un ticket pour faire un tour en bateau dans la baie de San Francisco, pour voir de plus pr√®s le fameux Golden Gate et bien sur, la prison d’Alcatraz. Il fait un peu gris mais la balade est tr√®s sympa, la vue sur la baie et sur Downtown est tr√®s jolie et on prend plein de photos¬†!

Au retour, nous aurons droit aux otaries qui se pr√©lassent sur le ponton. Ca y est, on en a tellement vu qu’on n’est m√™me plus impressionn√©s… Une √† quai, nous entrons dans le mus√©e des jeux d’arcades anciens, c’est gratuit ! Plut√īt sympa de voir toutes ces machines encore fonctionner, tout le monde y trouve son compte et on y a pass√© un bon moment. Mention sp√©ciale pour le ¬ę¬†DO NOT PUSH THIS BUTTON¬†¬Ľ, √©videmment Vincent a appuy√© dessus… Dommage, il ne s’est rien pass√© ! Oui, il √©tait tr√®s d√©√ßu…

Il commence √† faire un peu faim, l’occasion pour nous de go√Ľter la fameuse Clam Chowder, une sorte de soupe de fruits de mer servie dans un pain rond. Pas mal, mais on √©tait contents d’en partager une !

Une fois cal√©s, nous repartons a pieds pour la Lombard street, la fameuse rue de San Francisco. Sa chauss√©e est constitu√©e de huit virages tr√®s serr√©s, qui lui ont permis d’obtenir la distinction de ¬ę¬†la route la plus sinueuse des √Čtats-Unis¬†¬Ľ et qui lui valent des apparitions dans de nombreux films et jeux vid√©os. Tout le monde se presse ici pour avoir sa photo, et une fois en haut elle offre une belle vue sur la ville.

Nous allons ensuite dans le quartier de Russian Hill o√Ļ se concentrent les plus belles maisons victoriennes de la ville. Ces maisons sont g√©n√©ralement construites √† base de bois et comportent typiquement trois √©tages, une¬†tour¬†octogonale¬†ou¬†ronde¬†et un¬†porche, et sont multicolores √† San Francisco. Une fois les photos dans la bo√ģte, on change de quartier pour celui de Haight Ashbury.

Haight Ashbury, c’est LE quartier hippie de San Francisco. On y trouve encore beaucoup d’art psych√©d√©lique, de longues fresques murales aux couleurs des artistes marquants cette g√©n√©ration (Jimmy Hendrix, Janis Joplin etc.), des maisons victoriennes repeintes en couleurs vives… L’ambiance y est vraiment particuli√®re, les magasins sont plus √©tonnants les uns que les autres et c’est un vrai plaisir de s’y promener, avec en bonus quelques marginaux animent encore les rues.

Notre coup de coeur reviendra sans conteste √† la Piedmont Boutique, magasin psych√©d√©lique par excellence o√Ļ l’on trouve des pi√®ces plus folles les unes que les autres. D√©guisement ou pour certains habits de tous les jours ? Je ne saurais dire, ce qui est certain c’est que le patron est aux couleurs de son magasin. Il nous regarde entrer d’abord avec un air dubitatif, nous demande ce qu’on fait l√†, on lui explique qu’on est en voyage et que sa boutique m√©ritait le coup d’oeil. Il se d√©ride instantan√©ment et parle de tout et de rien avec nous, de sa jeunesse, de ses voyages √† travers le monde mais aussi gr√Ęce √† certaines substances hallucinog√®nes qui √† l’√©poque, l’auraient inspir√© pour ses oeuvres d’aujourd’hui… Ah! Nous comprenons d’o√Ļ lui viennent toutes ces id√©es plus excentriques les unes que les autres. Mais apparemment le LSD √† cette √©poque c’√©tait bien trop fort, il n’en prend plus nous a-t-il dit. Une rencontre des plus funky qui marquera notre visite dans ce quartier!

Direction les Painted Ladies, cette rang√©e de sept maisons color√©es situ√©es Steiner Street, en face d’Alamo square. Elles furent construites entre 1892 et 1896 et elles font partie des plus vieilles maisons de la ville. Tr√®s photog√©niques avec Downtown en toile de fond, ici aussi nous ne serons pas seuls √† essayer de capturer ce clich√©.

Vous croyez que nous avons fait le tour des maisons c√©l√®bres de San Francisco¬†? Il en manque pourtant une… Et vous la connaissez bien. Un indice¬†? Elle est bleue. Un autre indice¬†? Elle a inspir√© une chanson fran√ßaise culte. La maison bleue de Maxime Le Forestier bien s√Ľr¬†!

Pour la petite anecdote, elle a √©t√© rachet√©e il y a quelques ann√©es et les propri√©taires, qui n’avaient pas eu vent de la chanson, l’avaient repeinte en vert. Quand il d√©couvrirent la c√©l√®bre chanson, elle fut imm√©diatement repeinte en bleue¬†! Une petite plaque rend d’ailleurs hommage a Maxime Le Forestier. On n’est pas forc√©ment fans, mais rien que pour la petite histoire c’√©tait marrant de passer √† c√īt√©.

Ca y est, le soir commence enfin √† tomber. Apr√®s cette journ√©e bien remplie, quoi de mieux que d√©couvrir un nouveau quartier ? Nous allons dans celui du Castro, quartier gay haut en couleurs de San Francisco. Premi√®re chose qui pour moi symbolisera ce quartier, c’est les passages pi√©tons multicolores, on adore! Les poteaux sont recouverts d’affiches pour les clubs gays et les spectacles de transformistes, et le th√©√Ętre de Castro annonce en dessous de ses n√©ons la cage aux folles, en fran√ßais s’il vous plait¬†!

Une petite pause s’impose et nous allons boire un verre dans un bar histoire de souffler un coup et de se d√©goter un endroit sympa pour manger. On trouve un restaurant mexicain avec du style, o√Ļ on sera plus que satisfaits avec des nachos trop bons et une margarita d’enfer.

2 commentaires sur “ūüáļūüáł J13 : San Francisco, ou comment parcourir la ville en 1 jour

  1. Alors c’est un drame, rien que de lire la fin de l’article avec la mention des nachos et j’ai une irr√©pressible envie de nachos comme aux US, d√©goulinants de fromage…
    Bon sinon, comme d’habitude j’ai beaucoup aim√© cet article et je me dis qu’il est plus que temps que j’aille faire un tour √† SF… Bon, ok d’acc, √ßa va pas √™tre pour tout de suite non plus … C’√©tait la ville pr√©f√©r√©e de mon p√®re et j’ai toujours r√©v√© d’y aller.

    1. C’est assez facile √† faire √† la maison ! Un peu de fromage rap√© sur les tortillas, et tout ce qu’on a envie de rajouter (lardons, oignons, poivrons, olives, tomates, aubergine… coup√©s en petit bouts), 10 minutes au four, un peu de cr√®me, guacamole ou sauce tomate √† c√īt√©, et le tour est jou√© ! ūüėČ

Laisser un commentaire