🇺🇸 J14 : San Francisco en vélo, la traversée du Golden Gate

Le jour que je redoutais tant est arrivĂ© : nous allons faire du vĂ©lo. Je ne suis pas une grande fan de cette activitĂ©, surtout en ville avec des voitures… Mais Ă  ce qu’il parait, louer un vĂ©lo et traverser le Golden Gate c’est vraiment chouette. Ca nous permet de rejoindre la pĂ©ninsule de San Francisco et d’aller voir la petite ville de Sausalito et ses maisons flottantes.

On retourne vers le Fisherman’s wharf pour louer nos vĂ©los, mais cette fois-ci nous nous y rendrons en « cable car », emblème de San Francisco. Ce sont des tramways tractĂ©s par un câble, cachĂ© dans une goulotte dans la chaussĂ©e, qui furent crĂ©Ă©s en 1873 pour arpenter plus rapidement les rues pentues de la ville. Aujourd’hui il ne reste plus que 3 lignes principalement empruntĂ©es par les touristes, il y a la queue pour monter dedans et c’est particulièrement inconfortable, c’est toute une aventure.

Stratèges, on marche pour atteindre un arrĂŞt un peu moins bondĂ©, et on chope le prochain qui passe. Il n’y a plus de places assises bien sĂ»r, mais c’est tant mieux, car le fun du cable car c’est de s’accrocher Ă  l’extĂ©rieur du wagon et profiter de la vue ! Une fois arrivĂ©s au Pier, nous profitons d’ĂŞtre au terminus pour faire une sĂ©ance photo avec le cable car, allure « Jean-Michel Touriste » assurĂ©e !

Allez hop, on loue les vélos et on se met en route pour le Golden Gate !
Enfin… On est aux Etats-Unis, vous n’aviez pas cru qu’on allait s’en sortir comme ça ? Petite vidĂ©o explicative du chemin Ă  prendre, des mesures de sĂ©curitĂ©, essayage de casque, et test d’aptitude Ă  la conduite dans les locaux du loueur. Pour couronner le tout, on nous donne un ticket de ferry « si jamais on est trop fatiguĂ©s pour rentrer en vĂ©lo, il ne coute que 13 dollars et on vous le rembourse si vous ne l’utilisez pas » ! Ca fait cher la flemme…

C’est enfin parti pour l’aventure ! L’avantage c’est que depuis le Pier, tout est pensĂ© pour aller sans soucis Ă  vĂ©lo jusqu’au pont. Piste cyclable qui longe la plage, zones piĂ©tonnes bien indiquĂ©es… MĂŞme moi qui suis craintive Ă  vĂ©lo, je commence Ă  apprĂ©cier la balade ! Il fait beau, c’est plutĂ´t plat (Ă©tonnant pour San Francisco !) et on profite pour faire quelques stops photo en embauchant des passants pour nous tirer le portrait.

On approche du Golden Gate, ça commence Ă  grimper ! La foule se fait un peu plus dense, et je commence Ă  ĂŞtre un peu moins Ă  l’aise. Sur le pont, les pistes cyclables sont bien protĂ©gĂ©es et en sens unique de chaque cĂ´tĂ©, mais il y a tellement de monde qu’il est quasiment impossible de ralentir, voire de s’arrĂŞter. Je me sens un peu plus tendue, mais Vincent, qui me suit, se rĂ©gale toujours autant et prend des photos tout en roulant.

C’est qu’il est long ce pont, 2 737m pour ĂŞtre exacte ! Une fois arrivĂ©s au bout, je pensais ĂŞtre sortie d’affaires, mais pas du tout ! Mon cauchemar commence, on roule sur une piste cyclable Ă  mĂŞme la route, la pente est raide et il y a de la circulation. Encore quelques kilomètres jusqu’Ă  Sausalito, une fois arrivĂ©s je suis rincĂ©e. On cherche Ă  garer nos vĂ©los, ce qui n’est finalement pas si facile car les stationnements sont payants ou interdits ! Une fois parquĂ©s, une pause s’impose dans un petit resto pour cyclistes affamĂ©s, oĂą nous mangeons des Fish & Chips.

Remise sur pieds, nous partons vers les petites maisons flottantes. Autrefois haut lieu de la contre-culture, Sausalito est aujourd’hui un des sites prĂ©fĂ©rĂ©s des bourgeois-bohèmes. On s’amuse Ă  dĂ©ambuler sur les pontons fleuris et Ă  choisir notre maison flottante dans laquelle on habiterait bien, on dit bonjour aux rĂ©sidents comme si on habitait ici (pas très crĂ©dible avec nos casques de vĂ©lo vissĂ©s sur le crâne…)

Puis vient le moment de repartir pour San Francisco, avant que le loueur de vĂ©los ferme. Hors de question de payer pour le ferry, mĂŞme si je sais d’avance que le retour va ĂŞtre Ă©prouvant ! Bien plus rapides qu’Ă  l’aller, nous revenons dĂ©poser nos montures et voyons l’air Ă©tonnĂ© de la loueuse de vĂ©los lorsqu’on lui rend les tickets de ferry. Eh oui, le retour ça monte, et peu de gens reviennent en pĂ©dalant, on est des champions !

C’est dĂ©jĂ  notre dernière soirĂ©e Ă  San Francisco, nous choisissons, un peu au hasard, de la passer dans le quartier italien, animĂ© et plein de restos et de bars. Nous jetons notre dĂ©volu sur un bar / pub qui a l’air de prĂ©parer un spectacle en intĂ©rieur. De quoi ? Bonne question. Mais ça va bientĂ´t commencer, nous dit notre voisin accoudĂ© au comptoir ! On dĂ©cide donc de s’installer sur une table et de commander Ă  manger. A notre droite, une sorte de structure pour un show acrobatique se met en place. A notre gauche, un groupe de rock s’installe.

Au final, nous aurons droit Ă  un concert super groovy et un spectacle de danseuses au niveau plutĂ´t amateur. Pas grave, le concert rattrape tout ! Nous ferons d’ailleurs la connaissance du bassiste en sortant, Ben Misterka, avec qui nous parlerons de notre voyage et Ă©changeons nos contacts.

Un commentaire sur “🇺🇸 J14 : San Francisco en vĂ©lo, la traversĂ©e du Golden Gate

  1. Cool la ballade à vélo ! Et c’est vrai que les jolies maisons flottantes donnent envie.
    C’est décidé, quand on pourra à nouveau voyager, j’y vais !

Laisser un commentaire