🇺🇸 J22 & 23 : Las Vegas, baby !

A peine rafraichis de notre virĂ©e dans la Death Valley que nous voilĂ  arrivĂ©s Ă  Las Vegas. Etonnant de voir cette ville jaillir de nulle part en plein dĂ©sert après quelques heures de route ! Les panneaux de publicitĂ©s pour les spectacles et casinos s’enchainent, pas de doute nous sommes au bon endroit. Nous allons de suite prendre nos appartements au Freemont Hotel, notre palace pour 2 jours, dans Las Vegas downtown. Le strip coĂ»tait plutĂ´t cher, et impliquait de prendre la voiture pour le moindre dĂ©placement, nous logerons sur Fremont street, peut ĂŞtre moins typique, mais plus animĂ©e et populaire avec son Ă©cran gĂ©ant au plafond et ses tyroliennes aux airs de parc d’attraction pour les grands enfants.

Après 7 jours passĂ©s dans les campings, autant dire que le passage par la case « lessive » est obligatoire. Nous nous renseignons auprès de notre hĂ´tel et pas de bol, malgrĂ© son standing il faudra aller Ă  celui d’Ă  cĂ´tĂ©, qui propose un parking pour les camping-cars et une laverie en libre-service. Le problème c’est que tout est immense aux USA, et que quand on dit « l’hĂ´tel Ă  cĂ´té », eh bien il est Ă  10 minutes de marche ! Nous lançons une machine et partons manger en vitesse, car ce soir nous avons rdv pour un spectacle. On se retrouve dans un casino pour le dĂ©jeuner, les prix sont dĂ©fiant toute concurrence mais l’ambiance est plutĂ´t Ă  la cafĂ©tĂ©ria des annĂ©es 80. Pour couronner le tableau, un cafard nous passe entre les pieds, miam ! Mais on ne dira rien, Ă  ce prix lĂ  et avec un service Ă  l’amĂ©ricaine ça aurait Ă©tĂ© cruel. Nous rĂ©cupĂ©rons notre linge, le stress monte car nous sommes vraiment en retard pour aller voir notre spectacle, oĂą on peut le dire, nous avons cassĂ© le cochon : le spectacle du cirque du soleil au Mandala Bay, One, sur le thème de Michael Jackson.

Nous nous installons un peu Ă  la bourre dans la salle, au 3ème rang en plein milieu. Les places parfaites en somme. Nous ratons la prĂ©sentation avant le spectacle, mais heureusement celui-ci n’a pas encore commencĂ© pour de vrai. Les lumières s’Ă©teignent, le son monte, le spectacle commence. Tout va très vite, les numĂ©ros s’enchainent et nous Ă©merveillent les uns après les autres. Les costumes sont splendides, des numĂ©ros de cirque et de danse se succèdent sur les rythmes endiablĂ©s des chansons de Michael Jackson. Les danseurs sont incroyables et les costumes sont plus que fidèles, et ĂŞtre tout près de la scène est carrĂ©ment immersif ! Nous sortons du spectacle sonnĂ©s, mais prĂŞts Ă  parcourir le strip et dĂ©couvrir ses casinos les plus cĂ©lèbres.

Dans le Mandala Bay, on navigue autour des tables de jeu pour se mettre dans l’ambiance et peut ĂŞtre se lancer. Je ne me sens pas très Ă  l’aise n’ayant jamais mis les pieds dans un casino, et je commence Ă  avoir besoin de sortir. C’Ă©tait peut ĂŞtre un peu trop pour moi d’un seul coup ! Après avoir pris un peu l’air, nous passons au Louxor, très kitsch avec son sphinx Ă  l’entrĂ©e et son laser bleu gĂ©ant. Nous empruntons le Tram gratuit pour ce faire, car les distances entre les diffĂ©rents casinos sont Ă©normes ! Après le Louxor, nous passons Ă  pieds devant un Eataly, ces magasins gastronomiques aux produits de qualitĂ© italiens. Mais attention, le prix va avec leur rĂ©putation, surtout Ă  Vegas… On craque pour 2 verres de vin et un petit plateau de 3 bouts de fromages… 56$. Ca fait cher le petit plaisir, et mĂŞme si on l’a apprĂ©ciĂ© on se dit qu’on sera plus vigilants pour les prochaines fois !

Nous passons devant le New York New York, toujours sympa Ă  photographier aves ses rĂ©pliques de buildings. Puis nous arrivons au Cosmopolitain, un casino plus moderne et classe avec ses grands lustres en verre. Vincent le connait bien car il y avait jouĂ© avec Stromae quelques annĂ©es auparavant. LĂ , il me dit « on devrait jouer aux machines Ă  sous, tu verras ils nous emmènent des verres en mĂŞme temps que l’on joue et ça sera surement plus facile pour toi pour une entrĂ©e en matière ! » Ok, on va rĂ©cupĂ©rer des jetons et on se lance. Mais seulement sur des machines Ă  25cts ! A peine lancĂ©s, une serveuse vient et nous demande ce que l’on dĂ©sire boire. Ce sera 2 Long Island Ice Tea, histoire de se mettre en jambe. Chacun joue de son cĂ´tĂ©, et nous finissons par gagner 16$50 Ă  nous deux, une fortune ! EmballĂ©s par ces gains faramineux, nous partons Ă  la caisse. Le caissier explose de rire Ă  la vue de nos tickets et nous donne notre butin.

Pas peu fiers, nous repartons Ă  la chasse aux petits sous et aux verres gratuits ! Nous passons devant le Casino Paris, avec sa tour eiffel miniature et sa montgolfière en nĂ©on. On se croirait presque Ă  la maison ! Puis un peu plus loin nous arrivons devant le Bellagio. CĂ©lèbre pour son lac et son spectacle de fontaines, nous arrivons malheureusement un peu trop tard pour la dernière reprĂ©sentation. Pas grave, nous repasserons demain ! En attendant, nous allons visiter l’intĂ©rieur du casino, pour moi le plus spectaculaire de tous. Un plafond en forme de verre soufflĂ© multicolore, et surtout un jardin japonais en taille gĂ©ante dĂ©corent le casino, entre autres. Nous passons ensuite au Caesar Palace, ou nous re-essayons de gagner quelques dollars et grappiller quelques verres. Cette fois-ci c’est chou blanc, nous perdons tous nos sous et ne gagnons aucun verre… C’est peut ĂŞtre l’heure de rentrer? Un dernier tour par le casino Venetian, un des plus beaux du strip. Il est 4h du matin, le casino est presque vide, mais Vegas ne dort jamais : dans le Venetian est littĂ©ralement recrĂ©Ă© Venise, avec ses gondoles, son ciel bleu resplendissant et ses petites rues commerçantes ornĂ©es d’arches. Dans le hall plein de dorures, des fresques au plafond et le sol en marbre ne sont pas sans rappeler les Ă©difices italiens les plus Ă©lĂ©gants. 4h30, ok, il est dĂ©finitivement l’heure de rentrer se coucher…

Evidemment le lendemain sera constituĂ© d’une grasse mat’ obligatoire, et quel plaisir de dormir dans un vrai lit (king size s’il vous plait) après ce dĂ©but de voyage intense ! Nous allons prendre un petit-dĂ©jeuner Ă  l’Ameribrunch, qui porte bien son nom. Vincent manque de quelques fringues, ça tombe bien, Vegas est aussi rĂ©putĂ© pour ses outlets gigantesques. Après avoir Ă©cumĂ© tous les magasins outdoor, il finit rhabillĂ© pour le voyage chez Vans et North Face. Pleins d’entrain, nous partons pour le coucher de soleil sur un rooftop. On cherche les plus « accessibles », car nous ne souhaitons pas nous ruiner pour un cocktail et surtout n’avons pas de quoi nous habiller de circonstance. Nous jetons notre dĂ©volu sur le Skyfall Bar, sur le strip, qui Ă  l’air parfait. Manque de bol, ce soir lĂ  il est privatisĂ© pour un Ă©vènement. On nous conseille le rooftop du casino voisin, mais c’est la dĂ©sillusion quand on se rend compte que celui-ci est beaucoup plus classe et que Vincent est… en short. Nous nous faisons refouler avec la plus grande dĂ©licatesse, et dĂ©cidons de ne pas se laisser abattre en allant voir le fameux Las Vegas sign Ă  l’entrĂ©e de la ville. Les touristes s’y pressent, et 3 Elvis Presley nous proposent leur fameuse photo souvenir. Non merci les gars ! Puis nous remontons le strip en voiture jusqu’Ă  Fremont street, pour profiter de la vue sur les casinos. Au feu rouge, nous aurons mĂŞme droit au spectacle des fontaines du Bellagio!

Une fois dans downtown, le temps commence Ă  presser car nous avons pris un ticket pour visiter le musĂ©e du nĂ©on. On chope une part de pizza et nous la mangeons quelques mètres plus loin avec une bière dans un bar Ă©tonnant, avec des serveuses Ă  l’allure rebelle et du rock Ă  pleine balle. Machos, passez votre tour ! Nous en voyons un, un peu trop avenant, se faire rembarrer au porte voix par la serveuse, sous nos yeux.

Nous n’avons pas le temps de nous attarder et filons au musĂ©e. Ici nous ne pouvons faire que des visites guidĂ©es d’une heure environ. C’est un musĂ©e qui prĂ©sente les enseignes de la ville en nĂ©on qui existent depuis sa crĂ©ation. Elles ont pour la plupart Ă©tĂ© restaurĂ©es, et retracent l’histoire de cette ville fascinante. Notre guide nous raconte toutes les anecdotes de la ville, les nĂ©ons sont pour la plupart allumĂ©s ce qui donne une ambiance extra, c’est fascinant et ça devient dĂ©finitivement mon moment prĂ©fĂ©rĂ© de Vegas !

Une fois instruits, nous partons finir notre soirĂ©e sur Fremont street. D’ambiance plus populaire, nous prenons une bière dans la rue et allons profiter d’un concert en plein milieu de l’avenue. Ici, nous trouvons les plus anciens casinos de la ville. Pas les plus beaux, certes, mais bien les plus authentiques. Puis au grès de notre promenade, le plafond s’anime soudain et nous assistons au Fremont street experience, une projection animĂ©e sur l’Ă©cran de 460m de long. Bon, pour ĂŞtre honnĂŞte, ça ressemble plus Ă  une pub gĂ©ante qu’un show vidĂ©o, mais ça valait le coup d’oeil. Nous finirons notre soirĂ©e sur le bout de Fremont street Ă  discuter avec un clochard assis sur un manège Ă©teint, Vincent lui offrira mĂŞme son fond de bière. De quoi bien clĂ´turer notre sĂ©jour dans la ville qui ne dort jamais !

Un commentaire sur “🇺🇸 J22 & 23 : Las Vegas, baby !

  1. C’est rigolo mon experience de Las Vegas est assez diffĂ©rente de la vĂ´tre, mĂŞme si certaines choses sont incontournables (des fontaines et jardin du bellagio) Ă  la Venise en toc du Venetian… Du coup je regrette de ne pas ĂŞtre allĂ©e voir le Neon Museum !

Laisser un commentaire