🇺🇸 J24 Ă  27 : le Grand Canyon (qu’on a failli ne jamais voir)

Entre la neige, la grĂŞle, les nuages, on a bien eu peur de ne jamais voir le Grand Canyon… Heureusement, la chance nous sourit toujours et nous avons finalement profitĂ© du spectacle comme il se doit, on vous raconte ça maintenant !

Nous profitons de notre dernier matin confort Ă  Vegas et faisons la grasse mat’ avant d’aller faire quelques courses, cette fois-ci au Whole food. C’est une chaine de magasins amĂ©ricaine de bien meilleure qualitĂ© que Walmart par exemple, qui propose principalement des produits bios. C’est aussi bien plus cher, mais ça nous permettra de manger un peu mieux ! Ils ont d’ailleurs un espèce de « salad bar » de super qualitĂ© qui se paye au poids, et sur les conseils de copains on ira y manger quelques fois le midi. Une mission « achat de tondeuse » nous attend ensuite pour Vincent, et nous voilĂ  partis direction le Grand Canyon. ArrivĂ©s après le coucher de soleil, nous allons directement dans notre camping, le Mather Campground, oĂą nous allons passer 4 nuits.

Le lendemain, c’est la dĂ©confiture : tempĂŞte de neige sur le grand canyon. Ok, on est Ă  plus de 2000m d’altitude, mais bon on est quand mĂŞme le 9 mai, c’est le printemps bien mĂ»r, non ? Eh bien il faut croire que non… Nous allons au visitor center pour voir ce qu’il en est. Il y a foule, nous ne sommes pas les seuls dĂ©contenancĂ©s par cette tempĂŞte. Nous essayons d’en savoir un peu plus sur les prĂ©visions mĂ©tĂ©o avec le ranger, qui nous propose plutĂ´t d’aller voir le dernier Avengers au cinĂ©ma car on n’y verra rien aujourd’hui. Le canyon est dans les nuages, on n’y voit pas Ă  3m, c’est une vraie purĂ©e de pois… Nous faisons quand mĂŞme la queue pour aller voir le film de prĂ©sentation du grand canyon, bah oui, on n’a rien de mieux Ă  faire !

Puis nous nous dĂ©cidons finalement Ă  aller dans la ville la plus « proche », Flagstaff, Ă  1h30 de route. On y repère un petit cafĂ© cosy et son y passera l’après-midi, moi Ă  Ă©crire mon carnet de voyage et Vincent Ă  trier ses photos. Puis le cafĂ© nous annonce qu’il va bientĂ´t fermer, Ă  17h, flĂ»te, on n’avait pas prĂ©vu ça ! Un petit coup d’oeil Ă  la mĂ©tĂ©o dans un Ă©lan d’optimisme, et miracle : elle nous annonce des Ă©claircies Ă  18h !

Nous filons au Shoshone point, un spot donnĂ© par nos amis pour un point de vue unique, cachĂ© du grand public. Nous nous garons au bord de la route et empruntons un chemin de terre, boueux bien sur, pour accĂ©der au point de vue. Sur le chemin, nous croisons des Wapitis (sorte de grosse biche), mais pas le temps de s’attarder, le soleil va bientĂ´t se coucher !

Nous accĂ©lĂ©rons la cadence, et lĂ , au dĂ©tour d’un virage, un bout de vue s’offre Ă  nous. Splendide, majestueux, littĂ©ralement Ă  couper le souffle. J’ai du mal Ă  en croire mes yeux, les larmes montent devant cette immensitĂ©. C’est juste incroyable, trop tard, les larmes coulent. Nous reprenons nos esprits et allons jusqu’au point de vue, grandiose. Nous resterons lĂ  plusieurs minutes jusqu’Ă  ce que la nuit arrive, devant l’immensitĂ© du paysage. Le chemin du retour se fera Ă  la lampe torche, les pieds dans la boue. Nous arrivons ensuite au camping, il commence Ă  neiger de nouveau, nous passerons la soirĂ©e Ă  manger dans la voiture et Ă  prĂ©parer nos affaires pour la randonnĂ©e du lendemain…

LevĂ©s aux aurores et frais comme des gardons (Ă  4h30 du mat’, ouch…) nous partons pour la descente du Bright Angel Trail. Initialement, nous pensions descendre par le South Kaibab et marcher au fond du canyon puis remonter par le Bright Angel, mais la mĂ©tĂ©o en a dĂ©cidĂ© autrement. Nous n’avons en effet qu’une plage horaire de « beau temps » jusqu’Ă  11h, ensuite ça se gâte. Nous ferons donc l’aller-retour dans la matinĂ©e jusqu’Ă  Plateau Point, et au pas de course.

Nous commençons la randonnĂ©e aux premières lueurs du jour, la nature se rĂ©veille doucement. Ce sentier rĂ©putĂ© est vide Ă  cette heure-ci, et le paysage qui s’offre Ă  nous est pour nous tous seuls. Le soleil commence Ă  sortir, et Ă©claire la roche qui prend des couleurs feu incroyables. Le printemps a revĂŞtu les parois d’herbes et de plantes, le canyon est vert et rouge, comme nous le voyons peu dans les photos habituelles. Nous descendons petit Ă  petit dans le canyon avec une superbe vue surplombant celui-ci, la chaleur augmente avec le soleil. Nous arrivons au campement de l’Indian Garden vers 8h30, et nous accordons une petite pause. Nous croisons des gens qui dorment sur place, et nous racontent avoir vĂ©cu l’enfer avec la neige dans le camping au fond du canyon… On veut bien les croire, car celui-ci n’est accessible qu’Ă  pieds et ça doit ĂŞtre bien flippant de se retrouver coincĂ©s lĂ  sous la neige ! Une fois notre eau remplie, nous partons pour Plateau point, un peu plus loin.

Le chemin pour accĂ©der au point de vue est relativement plat, et nous nous sentons vraiment au coeur du Grand Canyon. La perspective est toute autre, nous marchons sur ce plateau entourĂ©s de falaises, on se sent vraiment tout petits! On croise mĂŞme des cactus en fleur, j’adore. ArrivĂ©s au point de vue, le paysage est grandiose. Nous voyons le Colorado serpenter dans le fond du canyon, d’une vert Ă©meraude flamboyant. Les nuages forment des ombres sur le canyon, chaque photo a une saveur diffĂ©rente. MĂŞme si nous sommes un peu frustrĂ©s de ne pas pouvoir faire la randonnĂ©e jusqu’au fond du canyon, ce point de vue valait dĂ©jĂ  largement la peine.

On ne traine pas trop Ă  remonter, nous n’avons pas envie de nous prendre l’orage sur la tĂŞte. C’est lĂ  que le dĂ©fi commence : cette randonnĂ©e est Ă  l’envers ! D’habitude nous grimpons Ă  l’aller et descendons au retour, ici c’est l’inverse, c’est maintenant qu’il va falloir tout donner. La chaleur s’intensifie, on a d’ailleurs du mal Ă  imaginer qu’une tempĂŞte approche avec ce soleil de plomb. Nous croisons de plus en plus de monde qui descend sur le chemin, apparemment certains ne se sont pas renseignĂ©s… La fatigue se fait sentir, mais il ne faut pas lâcher le rythme, les nuages font enfin leur apparition ! Après 20km et 962m de dĂ©nivelĂ©, nous voici enfin en haut Ă  11h, pile dans le timing.

La tempĂŞte n’est pas encore lĂ , alors on se dit (comme des bleus), pourquoi ne pas tenter de faire la Rim Road en navette ? C’est le chemin qui longe le haut du grand canyon, le plus populaire bien sĂ»r. Il peut se faire Ă  pieds mais c’est assez long et on en a plein les pattes, alors on chope le bus. Premier point de vue magnifique, nous surplombons le canyon avec un tapis de nuages noirs en toile de fond. Deuxième stop, le Hopi Point, magnifique, il y a un peu moins de monde, nous pouvons nous rapprocher du bord du canyon, un endroit parfait pour manger notre sandwich ! On met les pieds dans le vide, c’est hyper impressionnant.

On continue les points de vue, mĂŞme si le temps commence vraiment Ă  se gâter. Et d’un coup, au bout du circuit, bam, la grĂŞle. On ne l’a pas volĂ©e, et on ne peut pas dire qu’on n’Ă©tait pas prĂ©venus… Nous voilĂ  au beau milieu de rien, sans abri, attendant sous une pluie/grĂŞle battante la prochaine navette… Evidemment pleine. De retour Ă  la voiture, nous nous mettons Ă  l’abri et essayons de sĂ©cher un peu. La tempĂŞte se calme, et nous faisons une nouvelle tentative vers 13h, bien plus agrĂ©able sans se prendre la sauce sur le coin du nez ! Notre coup de coeur reviendra au Hopi Point et au Mohave Point, spectaculaires. Vers 17h nous avons pu faire le tour des plus beaux points de vue, la pluie se remet Ă  tomber, extĂ©nuĂ©s nous rentrons nous reposer au camping. Nous passerons encore la soirĂ©e Ă  manger dans la voiture avec ce temps tout pourri, mais ravis de cette journĂ©e…

Bien reposĂ©s, nous nous levons tĂ´t encore une fois pour profiter du lever de soleil Ă  Yaki Point, un des plus beau spot. Nous devons nous y rendre en navette, pas possible de s’y garer malheureusement ! Le temps est dĂ©gagĂ©, la vue est magnifique. Le soleil se lève doucement et crĂ©e de splendides ombres sur le canyon. On reste de longues minutes Ă  contempler le paysage, puis nous allons au Grandview Point, oĂą nous rencontrons un couple de Tchèques. Trop sympas, ils nous invitent Ă  prendre le thĂ©, ils faisaient leur petit dĂ©jeuner face Ă  la vue ! En roadtrip comme nous sur plusieurs mois, nous nous Ă©changeons des conseils et bons plans. Nous devons nous remettre en route avec regrets, car nous avons rendez-vous Ă  Antelope Canyon pour 11h.

Nous reprenons la route et faisons un dernier stop Ă  desert view point, oĂą une tour panoramique permet de prendre de la hauteur sur le grand canyon. Ce sera nos dernières photos du Grand Canyon, nous lui faisons nos adieux les yeux pleins de superbes souvenirs, puis nous reprenons la route vers Lower Antelope Canyon…

2 commentaires sur “🇺🇸 J24 Ă  27 : le Grand Canyon (qu’on a failli ne jamais voir)

  1. Waow vos photos sont incroyablement belles ! J’ai un coup de coeur pour celle « en descendant le bright angel trail » on dirait une aquarelle, et aussi pour celle au bord du plateau. En tout cas vous vous en êtes bien sortis vu les conditions météo !!!

Laisser un commentaire