🇺🇸 J8 & 9 : Highway 1 – part 1 (de Los Angeles Ă  Cambria)

Après Coachella, on remonte la Highway 1 de Los Angeles à San Francisco. On longera la côte pendant trois jours, avec des arrêts plus photogéniques les uns que les autres…

Remis de nos Ă©motions et bien reposĂ©s, nous partons Ă©changer notre Jaguar… Contre une Kia. Certes, ça n’est pas la mĂŞme classe, mais ça n’est pas le mĂŞme prix non plus !
Aux Etats-Unis, quand tu loues une voiture, tu vas sur le parking choisir celle qui te convient le mieux dans la catĂ©gorie choisie. On y a bien passĂ© 2 heures, entre les tests de Bluetooth et divers systèmes sons, les odeurs douteuses de weed, la taille du coffre… Eh oui, celle lĂ  nous allons la garder 36 jours, autant bien la choisir !
Après avoir pris en main l’heureuse Ă©lue, nous allons une dernière fois Ă  Venice beach pour manger un Poke Bowl que Vincent avait testĂ© des annĂ©es auparavant. On ne pouvait pas quitter L.A. sans y mettre un pied !

Puis nous prenons enfin cette mythique route, direction Santa Barbara au nord. Nous longeons la cĂ´te, avec la lumière de fin de journĂ©e le paysage commence dĂ©jĂ  Ă  ĂŞtre sympa. Sur notre gauche, la mer, sur notre droite, de superbes maisons accrochĂ©es Ă  la falaise. Mais nous savons que cette route prendra toute sa saveur dès le lendemain…

Nous arrivons Ă  Santa Barbara (oui, on a tous ce gĂ©nĂ©rique dans la tĂŞte !) de nuit. Elle a un cĂ´tĂ© très chic et bourgeois, très bien rangĂ©e avec ses guirlandes autour des arbres, ses statues dans les rues parfaitement pavĂ©es et ses boutiques haut de gamme. La ville a l’air plus que tranquille, d’ailleurs nous sommes presque déçus par ce manque d’ambiance ! Mais fidèles Ă  nous mĂŞmes, on ne se laisse pas abattre et on trouvera finalement un petit bar Ă  vin très sympa, The Wine Therapy, oĂą des jeux sont mis Ă  disposition. Pour nous ça sera Backgammon, mais pour ceux des tables autour l’ambiance est lĂ  (et la plupart ne sont pas Ă  leur premier verre !)

Le lendemain, nous reprenons la route et nous arrĂŞtons Ă  notre premier stop : Solvang. C’est une ville d’inspiration danoise, touristique et surtout hyper kitsch ! On se croirait dans un dĂ©cor prĂ©fabriquĂ©, avec ses faux moulins et ses maisons Ă  poutres colorĂ©es. Vincent n’est pas fan, moi je trouve que ça a quand mĂŞme son charme, il fait beau et c’est plutĂ´t sympa de flâner dans ces rues presque aseptisĂ©es. On rentrera d’ailleurs dans un magasin qui vend la marque Pendelton, et on passera un bon moment Ă  tchatcher avec la gĂ©rante, qui tombe amoureuse de ma bague indien. C’est bien dans le thème de sa boutique !

Nous nous remettons en route pour le prochain stop : Pismo beach. C’est un endroit connu pour ses papillons monarques, prĂ©sents en masse d’octobre Ă  fĂ©vrier. Bon, le timing n’est pas top, mais nous arriverons quand mĂŞme Ă  en apercevoir quelques uns ! Nous profitons aussi de la vue sur la mer, magnifique avec ses petites falaises qui dĂ©coupent la cĂ´te.

Prochain stop, Hearst Castle, situĂ© sur la colline surplombant San Simeon. C’Ă©tait le domaine somptueux du magnat de la presse William Randolph Hearst qui a inspirĂ© le personnage de Citizen Kane. C’Ă©tait presque une petite ville, avec ses 56 chambres Ă  coucher, 61 salles de bains, 19 salons, 51 hectares de jardins, une cuisine centrale, une bibliothèque, des piscines intĂ©rieure et extĂ©rieure, des courts de tennis, une salle de cinĂ©ma, un terrain d’aviation, le plus grand zoo privĂ© du monde… Pour la petite anecdote, les zèbres et d’autres animaux exotiques y errent toujours, mais nous n’avons pas eu la chance d’en apercevoir. Pour la « modique » somme de 26$, on peut donc visiter ce palais exubĂ©rant, et imaginer la vie luxueuse de l’Ă©poque. Les piscines sont incroyables, les jardins superbes et la vue est imprenable.

Nous partons ensuite pour la ville de Cambria, oĂą l’on fera une superbe balade le long de la cĂ´te, au Fiscalini Ranch Preserve pour le coucher du soleil. La vue sur la mer et les falaises est splendide, un banc en bois est posĂ© Ă  l’endroit parfait pour profiter de ce moment. On admire les fleurs et la vĂ©gĂ©tation aux alentours, on s’y attardera un bon moment. On y croisera des locaux qui promènent leurs chiens, mais aussi… un putois! CachĂ© dans les hautes herbes, nous l’avons dĂ©masquĂ© en voyant sa queue noire et blanche se balader tranquillement. Une belle rencontre que nous ne risquons pas d’oublier. Nous finirons notre soirĂ©e au Linn’s restaurant, Ă  l’allure guindĂ©e typiquement amĂ©ricaine.

Laisser un commentaire